Début 2018, Altitudes a décidé en Assemblée Générale d'organiser sa dissolution. C'est l'aboutissement d'une longue réflexion, qui acte le lent déclin du nombre d'adhérents. Mais cette dissolution (programmée pour 2019) ne laissera pas orphelins les grandes et les grands : la communauté Facebook mise en place par l'association tentera de continuer à faire vivre l'esprit d'Altitudes.

Début 2018, Altitudes a décidé en Assemblée Générale d'organiser sa dissolution. C'est l'aboutissement d'une longue réflexion, qui acte le lent déclin du nombre d'adhérents. Mais cette dissolution (programmée pour 2019) ne laissera pas orphelins les grandes et les grands : la communauté Facebook mise en place par l'association tentera de continuer à faire vivre l'esprit d'Altitudes.

28 ans en Altitudes

Et une histoire riche en événements !

Née en 1991 de la volonté de 3 femmes, Altitudes a compté jusqu'à 300 adhérents au gré des passages dans les médias. De quoi faire tourner à plein régime les activités de loisirs et les soirées, mais aussi organiser de grands événements : Europatreffen 2011 (rencontre européenne des clubs de grands) et de nombreux Salons et Nuits des Grands. Des projets qui ont largement occupé (et parfois mis à rude épreuve) les bénévoles qui assuraient également le fonctionnement quotidien de l'association !

Un article pour découvrir ou vous remémorer ce passé glorieux rejoindra bientôt les colonnes de notre Blog.

Principe de réalité

Altitudes peine depuis plusieurs années à rassembler adhérents et bénévoles pour assurer son bon fonctionnement. Son moteur a toujours été les activités de loisirs, leur convivialité et les relations d'amitié qu'elles permettent de tisser. C'est à partir de ce socle d'adhérents que l'association a trouvé des bénévoles pour développer des projets de grande ampleur tel le Salon des Grands, ou plus simplement pour constituer son Conseil d'Administration. Qui dit moins d'adhérents (à peine 100 aujourd'hui) dit moins de bénévoles et le moteur se grippe...

L'essor en ce début de millénaire d'internet et du "web social" n'est pas étranger à la perturbation de notre équilibre. Altitudes a pourtant suivi le mouvement : réseau social sur son site pour échanger et organiser les sorties, page et groupes Facebook pour communiquer et toucher plus de grands... Mais cela n'a pas suffi, même si l'association française a résisté plus longtemps que nombre de clubs de grands étrangers !

Facebook, je t'aime moi non plus

Cette difficulté à laquelle Altitudes a dû faire face est malheureusement le lot de nombreuses associations, et pose forcément question. L'époque n'est plus à l'intermédiation : les grands n'ont plus besoin d'une association pour échanger ou se retrouver, internet leur fournit tous les outils nécessaires. Ces relations facilitées et peut-être enrichies cachent aussi malheureusement un appauvrissement : la disparition des grands événements qui demandent la structure solide d'une association. Nous ne pensons pas qu'un groupe Facebook sera un jour en mesure d'organiser un Europatreffen ou un salon, même si nous espérons nous tromper !

Altitudes Reloaded

Une communauté sur Facebook

Comme nous ne sommes pas rancuniers, l'association travaille à une dissolution en douceur en permettant à Facebook de reprendre quelques-unes de ses fonctions.

L'actuelle page Facebook de l'association Altitudes va donc progressivement se muter en page de communauté Altitudes (le nom reste pour l'instant), qui mettra en avant des groupes Facebook en lieu et place de l'actualité de l'association.

Une page et des groupes

Ces groupes rattachés à la page Altitudes, vous les connaissez déjà ! Vous pouvez d'ailleurs les retrouver dans la rubrique Groupes de la page.

Une tête de plus – Groupe de discussion mixte sur le sujet qui nous intéresse (1575 membres à ce jour).

Club des Filles qui sont Grandes – Le groupe 100% féminin de la communauté (1209 membres).

Le bon coin des grands – Créé par ‎Perrine Fifis, ce groupe accueille vos annonces d'occasion pour grands, que vous vendiez, donniez ou troquiez (641 membres).

A ceux-ci s'ajoute un groupe un peu plus privé que les autres :

Club Altitudes – Il regroupe les anciens adhérents de l'association, qui ont émis le souhait de pouvoir se retrouver entre eux. Son accès leur est donc réservé !

Depuis l'origine, ces groupes (à l'exception du Club Altitudes) ont une vie assez indépendante de l'association. Ils sont d'ailleurs en partie administrés par des non-adhérents. Ce n'est donc pas un bouleversement qui s'annonce, et on ne peut qu'espérer que les propositions de sorties (si chères à Altitudes) s'y développent un peu plus qu'aujourd'hui !

Un dernier mot

C'est avec un petit pincement au coeur que les membres du Conseil d'Administration envisagent la dissolution d'Altitudes. La décision a été difficile à prendre, mais il fallait le faire tant que leur engagement permettait de dessiner un après, et de réaliser la dissolution dans les règles de l'art. Entre soulagement et regrets, les administrateurs, rejoints en cela par les adhérents, garderont le souvenir d'une belle aventure, et d'amitiés qui perdureront bien au-delà de la fin de l'association.